• Gus

Le Guzi : un meilleur système monétaire

Mis à jour : avr. 24

Avant de lire, si vous n'avez jamais entendu parler du Guzi, je vous invite promptement à lire son introduction à base de légumes qui est bien plus digeste et facile à comprendre pour un premier contact. Vous pourrez ensuite revenir à celui-ci qui donne les règles du Guzi de manière un peu plus solennelle et exhaustive.

Le Guzi a humblement pour objectifs de réguler l'économie vers un système plus équitable, plus durable ; d'encourager à la sobriété plutôt qu'à l'hyper consommation et aux profits à outrance ; de réduire les écarts entre les plus riches et les plus pauvres ; d'être simple, automatique et inviolable.

Pour illustrer le propos, les exemples seront affichés sous cette forme.

Le Guzi est une monnaie. Il a le gros avantage d'être indépendant des monnaies actuelles, c'est à dire qu'il n'y a pas besoin de financement pour la lancer. Il suffit simplement de créer l'application et que les particuliers et entreprises s'y inscrivent. Les Guzis seront ainsi "créés de toute pièce" par l'application (je simplifie un peu la technique car ce n'est pas le sujet ici).


Les 10 règles du Guzi

Le fonctionnement du Guzi repose sur 10 règles. Le Guzi est...

1. Inconditionnel

Il n'y a aucune condition d'accès au Guzi. Il suffit d'être inscrit. Le nombre de Guzis quotidiens dépend uniquement du total accumulé de l'individu (défini plus bas).

Lorsque vous vous inscrivez sur l'application (future), vous obtenez dès le lendemain des Guzis.

2. Unique et Personnel

Chaque Guzi est unique et identifié par un numéro unique. Cet identifiant contient :

  • l'identifiant de son propriétaire.

  • la date de sa création.

Un Guzi est personnel et ne peut pas être cédé, prêté ou échangé. Un Guzi ne peut qu’être dépensé.

Vous pouvez payer votre beau-frère pour tailler votre haie, mais vous ne pouvez pas lui prêter 200 Guzis.

3. Indivisible

Un Guzi est indivisible, le minimum dépensé est donc d'un Guzi et aucune fraction n'est possible. 

Par exemple, vous ne pouvez pas acheter de bonbon à 0.99 Guzi.

4. Défini par deux postes

Chaque individu a deux postes :

  • son porte monnaie initialement à zéro Guzi. C'est le nombre de Guzis que l'individu a à un moment donné. Il peut les dépenser à sa guise.

  • son total accumulé initialement à zéro Guzi. C'est le nombre de Guzis qu'a reçu l'individu au cours de sa vie. Cela inclut ceux qu'il n'a pas dépensés, qui ont périmé et ceux reçus par d'autres via le commerce (voir le Guza plus bas).

Le porte monnaie, c est comme un vrai porte monnaie. On pioche dedans pour payer. Le total accumulé, lui, n’est pas accessible et s’alimente par des procédés décrits plus bas.

5. Quotidien & logarithmique

Chaque jour, à minuit, un individu reçoit une quantité de Guzis qui dépend de son total accumulé. On appelle ça les Guzis quotidiens. Le nombre de Guzis quotidiens est calculé selon la formule :

Guzis quotidiens en fonction du total accumulé.


Plus un individu gagne par jour, plus ses Guzis quotidiens augmentent lentement.

Pour le dire autrement : plus on est riche, plus il est lent de devenir encore plus riche.

6. Périssable


Chaque Guzi a une durée de vie de 30 jours après sa création.

Il est donc inutile de vouloir accumuler un maximum de Guzis. Mais ne vous inquiétez pas, les Guzis périmés ne sont pas perdus.

7. À usage unique

Quand un individu dépense un Guzi, celui-ci est retiré de son porte monnaie. Le destinataire ne peut pas le dépenser à nouveau (cette section sera détaillée plus bas).

Par exemple, vous avez dans son porte monnaie 15 Guzis. Vous payez 10 Guzis à Roger dont le porte monnaie est à 0. Votre porte monnaie passe bien à 15 - 10 = 5 Guzis, mais le porte monnaie de Roger reste à 0.

8. Sobre

Au bout de 30 jours, si un Guzi n’est pas dépensé, il est automatiquement crédité au total accumulé de son propriétaire. Ainsi, tout individu dépensant peu augmente son revenu journalier.

Par exemple, si vous touchez 10 Guzis quotidiens que vous ne dépensez pas pendant 30 jours, vous aurez 30*10 = 300 Guzis dans votre porte-monnaie.

Le 31ème jour, les Guzis du jour 1 périment et sont ajoutés à votre total accumulé. Et vous touchez 10 nouveaux Guzis quotidiens. Au final, le 31ème jour, vous avez toujours 300 Guzis, mais vous avez augmenté votre total accumulé (et donc aussi votre nombre de Guzis quotidiens).

De même, le 32ème jour les Guzis du jour 2 périment. Vous avez ajouté 10 Guzis à votre total accumulé et vous avez toujours 300 Guzis dans votre porte-monnaie. Et ainsi de suite. 

9. À sens unique

Un Guzi ne peut pas être remboursé. Si un individu paye des Guzis à un autre, celui-ci ne pourra jamais les lui rendre.

Pour  comprendre pourquoi, il faut imaginer le cas où le remboursement serait  autorisé : Je  paye 100 Guzis à quelqu’un. Celui-ci touche donc plus de  Guzis quotidiens à partir du jour suivant. Puis s’il me rembourse, il regagne moins de Guzis quotidiens et je récupère mes Guzis. Ainsi, ensemble, nous aurions créé des Guzis qui n’étaient pas mérités.

Cet exemple montre qu'en autorisant le remboursement, on viole deux règles : le fait que le Guzi soit à usage unique et le fait qu'il doit être fiable.

10. Responsabilisant

Il est vrai que dès la naissance et même avant un certain âge, les enfants ne sont pas vraiment aptes à gérer leur argent. Pour répondre à cela, inspirons-nous de la nature : ce n'est pas en atteignant les 18 ans que l'on devient "responsable" du jour au lendemain, mais plutôt de manière échelonnée.

Fort de cet exemple, le Guzi propose une responsabilisation croissante, proportionnelle à l'âge de l'enfant.

Un individu de moins de 18 ans peut dépenser le pourcentage [ âge/18 ] du nombre de Guzis qu'il reçoit chaque jour. Son tuteur légal peut dépenser au maximum [ (1 - âge/18) / 2 ] du nombre de Guzis reçus par jour par l'enfant.

Par  exemple un enfant de 9 ans peut dépenser 9/18 = 1/2 soit la moitié de son revenu. Son tuteur légal peut dépenser (1 - 9/18) / 2 = (1/2) / 2 = 1/4 du revenu de l’enfant.

A noter que si un enfant dépense le maximum possible et que son tuteur dépense également le maximum de l’argent de l'enfant jusqu'à ses 18 ans, l'enfant touchera tout de même une fois adulte, grâce aux Guzis « périmés » automatiquement crédités sur son total accumulé, un minimum de 32 Guzis par jour.

De plus, si un enfant ne dépense aucun de ses Guzis jusqu’au l’âge adulte et que son tuteur n’en dépense pas non plus, l'enfant touchera une fois adulte 66 Guzis par jour.

Quelques concepts simplifiés par le Guzi

-    Le système de retraites est inclus, étant donné que le revenu journalier ne cesse qu’au décès de l’individu.


-  Le système d’allocations familiales est inclus dans la possibilité qu'ont les parents/tuteurs de dépenser une portion des Guzis des mineurs.


-   Le concept de chômage disparaît. Et oui, les Guzis quotidiens dépendent de la personne et non pas de son emploi.


-    Si un individu veut dépenser une forte somme, il peut faire un prêt. Pour cela il réduit le nombre de Guzis reçus (avec un minimum de 32 Guzis reçus par jour) pendant le temps nécessaire.

Par exemple, si un individu gagne 52 Guzis par jour, il peut dépenser  1000 Guzis en réduisant ce revenu à 32 Guzis par jour pendant 50 jours  (50 jours * 20 Guzis = 1000 Guzis).

-    Il n’y a plus d’héritage financier. Compte tenu que le porte monnaie et le total accumulé sont personnels, on ne peut pas les céder.


-    Les différences salariales sont logarithmiques. Il faut collecter 1 millions de Guzis pour en gagner 100 par jour, alors qu’il faut en collecter 8 millions pour en gagner 200 par jour.


-    Si je ne dépense pas mes Guzis, je les accumule pour augmenter mes Guzis quotidiens pour toujours. Le Guzi n’encourage donc pas, malgré sa péremption, à la consommation. Un Guzi n'est jamais perdu.


-    Le Guzi est philosophique. Si je donne 1€ à quelqu’un, il le dépensera une fois, si je lui donne un Guzi, il ne pourra pas le dépenser, mais il en gagnera plus toute sa vie.


-    Il n’y a plus d’inflation possible, étant donné qu'au décès d'un individu, ses comptes "disparaissent". La quantité de Guzis en circulation dépend de la quantité de population qui l'utilise.

Ces 10 règles permettent au particulier de recevoir des Guzis et de les dépenser. Mais cela n’est pas suffisant ! Comment faire fonctionner une entreprise ? Une collectivité ? Comment gagner de l’argent autrement qu’en étant économe ? C’est alors qu'une nouvelle notion entre en jeu : le Guza.

Les 10 règles du Guza

Avant tout : le Guza est également un Guzi. Ainsi, pour la suite, le terme Guzi fera référence à la fois au Guzi précédemment décrit et également au Guza décrit ci-après.

Le Guza est un Guzi, mais il a des particularités, au nombre de 10 (oui, encore 10. Un pur hasard... Je vous jure !). Le Guza est...

1. Inconditionnel

Chaque jour, un individu touche autant de Guzas qu'il touche de Guzis.

Dès lors que vous touchez des Guzas, vous en touchez autant que de Guzis. Cela n’affecte en rien vos Guzis.

2. Personnel

Un Guza est personnel et ne peut être dépensé, ni prêté ou échangé. Il ne peut qu’être mis à disposition d’une entreprise ou de l'état.

Le Guza est l'unique monnaie que peuvent dépenser l'état et les entreprises.

C'est là la plus grosse différence avec le Guzi : le Guzi se dépense alors que le Guza se met à disposition d'une entreprise. C'est une sorte d'actionnariat miniature.

3. Défini par deux postes

Chaque individu a deux postes :

  • son portefeuille initialement à zéro Guza. C'est le nombre de Guzas qu'il peut, à un instant t, mettre à disposition d'une ou plusieurs entreprises.

  • sa balance initialement à zéro Guza.

Si votre balance est positive, cela veut dire que vous avez gagné plus de Guzis  (Guzis + Guzas) que vous n’avez mis de Guzas à disposition. Vous avez donc fait du  profit. Tous les Guzis (Guzis + Guzas) en excès sont donc ajoutés à votre total accumulé et votre balance est remise à zéro.
Si votre balance est négative, il ne se passe rien tant que votre balance ne repasse pas dans le positif.

4. Réservé aux majeurs

Un individu de moins de 18 ans ne peut toucher ni mettre à disposition aucun Guza.

Ainsi un mineur n’a pas à faire du  profit et ne paie pas d’impôts (voir point 5).

5. Taxé

Chaque jour, 1/4 des Guzas de chaque individu est mis à la disposition de la collectivité dont il dépend.

C’est l’équivalent actuel des impôts, tout simplement.

6. Actionnaire

Le reste des Guzas peuvent être mis à disposition, selon le choix de chacun, à une ou plusieurs entreprises en quantités égales ou non.

Par exemple, vous touchez 40 Guzis quotidiens et touchez également  40 Guzas quotidiens. 10 de ces Guzas sont remis à l’état. Vous pouvez ensuite mettre à disposition les  30 restants aux entreprises de votre choix.
Il y a de grandes chances pour que la plupart des gens mettent leurs Guzas à disposition de l'entreprise dans laquelle ils travaillent pour lui donner des moyens et que leur salaire de cette même entreprise fasse repasser la balance dans le positif et augmenter ainsi leur Total accumulé.

En pratique, un individu s'engage et met donc à disposition une quantité fixe de Guzas pendant un temps défini.

Par exemple, je mets à disposition 5 Guzas par jour à une entreprise pendant 90 jours.

Cela permet aux entreprises de s'organiser.


7. Professionnel

Seules les entreprises et collectivités peuvent dépenser des Guzas. Les individus ne peuvent que les mettre à disposition.

Donc pour résumer :
- Le Guzi est dépensé par les particuliers mais jamais par les entreprises.
- Le Guza est mis à disposition par des particuliers aux entreprises qui peuvent alors le dépenser.

8. Balancé

Les Guzis d'un individu qu'il laisse périmer vont directement dans son total accumulé. En revanche, les Guzis provenant d'autres individus ainsi que les Guzas (les siens comme ceux des autres) passent par sa balance. La balance fonctionne comme suit : 

  • Quand un individu met à disposition des Guzas (même ceux pour l'état) sa balance est réduite d’autant.

Si votre balance est à 0 et que vous mettez vos 30 Guzas à disposition d’une entreprise, votre balance passe à -30.
  • Quand un individu reçoit des Guzis (et des Guzas) comme paiement (salaire, commerce, etc), sa balance est augmentée d’autant.

Si votre balance est à -30 et que vous recevez 20 Guzis du voisin pour avoir tondu sa pelouse et  20 Guzas comme prime de votre employeur, votre balance sera donc de +10.

9. Profitable

Chaque jour, à minuit, si la balance d’un individu est positive, les Guzis au-dessus de zéro sont ajoutés à son total accumulé et sa balance est remise à zéro.

Si votre balance est à +7 à minuit, 7  Guzis sont ajoutés à votre total accumulé. Puis votre balance repasse à zéro.
Si votre balance est à -15 à minuit, aucun Guzi n'est ajouté à votre total accumulé. Et votre balance reste à -15. 

10. À usage unique

Quand une entreprise reçoit des Guzas (dépensés par une autre entreprise), ils sont automatiquement envoyés sur la balance de l'un des employés de l'entreprise (selon un ordre et un ratio définis par celle-ci).

Une  entreprise de sous-traitance constituée de 2 employés est payée 10  Guzas par une autre entreprise qui fait appel à elle : cette entreprise  de sous-traitance ne peut pas dépenser à nouveau ces Guzas, mais chacun des deux employés  reçoit 5 Guzas dans sa balance.

Quelques concepts simplifiés par le Guza

-    Tout individu peut créer, à tout moment, une entreprise. Cette entreprise disposera d’un « budget » dépendant des individus qui y mettront leurs Guzas à disposition.


- La différence entre une entreprise et une association est que la première fait du profit alors que la seconde n’en fait pas.

Conclusion

Voilà ! Maintenant, vous savez tout sur le Guzi. En sois, ce n'est pas si compliqué. S'il fallait retenir deux choses, ce serait :

  • Le principe de péremption.

  • Le fait que le Guzi soit à usage unique.

Tout le reste, c'est pour avoir un système complet, fiable et équitable.

Aller plus loin

Cela vous a plu ? Vous aimeriez vous investir ? Plusieurs possibilités :

  • Vous pouvez faire des retours, poser des questions et que sais-je d'autre pour montrer une limite du Guzi, ou bien enrichir cet article pour qu'il soit plus compréhensible, etc. Rejoignez le forum.

  • Pour les plus créatifs, vous pouvez créer des images, des vidéos ou n'importe quel contenu qui pourrait aider à la compréhension et l'appropriation du Guzi au maximum de personnes.

  • Pour les plus techniques (mathématiciens, informaticiens), vous pouvez rejoindre le projet, pour l'instant nous n'avons pas lancé de développement car nous attendons de bien éprouver le Guzi avant d'en faire une application. Mais ça ne saurait tarder.

  • Et plus simplement, parlez-en autour de vous, partagez cet article.


Allez, bisous.

Gus


#Guzi #économie #écologie

220 vues3 commentaires
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now